Malgré la rapidité et l’impact commercial croissant des failles de sécurité, la plupart des institutions contrôlent toujours la sécurité numérique d’une manière conçue pour répondre aux attaques d’hier en utilisant des restrictions lourdes qui entravent l’innovation.

Ajouts

ISO 27001 met en place un cadre pour protéger les informations précieuses de l’organisation – y compris les données personnelles – de manière sûre et crédible. La norme définit les exigences d’un système de gestion de la sécurité de l’information (SMSI) visant à protéger contre, entre autres, la suppression, la fuite ou la perte d’accès aux données. Dans le même temps, il garantit que les entreprises maintiennent des efforts de sécurité continus, où l’évaluation des risques et la gestion des événements créent une protection contemporaine des informations. Il est conforme au texte législatif du RGPD, qui appelle notamment les organisations à mettre en œuvre des mesures techniques et organisationnelles appropriées pour assurer un niveau de sécurité correspondant au risque. Vous trouverez ci-dessous la liste des domaines dans lesquels iso 27001 répond directement aux exigences du RGPD :

Première documentation

La transition vers le RGPD signifie que les entreprises doivent désormais être en mesure de documenter leur conformité à la loi. C’est également une condition préalable à la conformité aux exigences de la norme ISO 27001 – si elle ne peut pas être documentée, les exigences ne sont pas considérées comme satisfaites. Ergo: Il doit y avoir une vue d’ensemble des données personnelles, un rapport concernant l’évaluation des risques, un journal des événements, etc.

2ème Aperçu des données personnelles

Une vue d’ensemble des données critiques et sensibles de l’entreprise est dans la norme ISO 27001 la clé pour désigner les mesures de sécurité pertinentes. Il s’agit également d’une exigence pour les données personnelles dans le RGPD afin de contrôler où, comment et combien de temps les données sont stockées, qui peut y accéder, etc.

Troisième évaluation des risques

Le RGPD oblige les entreprises à effectuer des évaluations des risques afin d’identifier les risques de compromettre les données personnelles des citoyens de l’UE. Cela s’applique également à la mise en œuvre de nouveaux systèmes ou à la mise en place de nouveaux processus opérationnels. De même, ISO 27001 exige des entreprises qu’elles établissent une réponse de sécurité pertinente par le biais de la gestion des risques, c’est-à-dire évaluer la probabilité de différents événements et identifier la conséquence correspondante pour les données des personnes concernées.

4ème Pauses

Le RGPD exige que les entreprises informent les autorités dans les 72 heures d’une éventuelle rupture de données. Cela peut également inclure une notification aux personnes concernées. De même, l’ISO 27001 fixe des exigences pour la gestion des écarts et propose des processus de gestion des événements.

5e évaluation et améliorations continues

C’est un précédent sous-jacent pour la conformité au RGPD, que les organisations établissent certains flux de travail qui assurent la protection continue des données personnelles, indépendamment de l’image de la menace, des nouveaux traitements ou des changements dans les processus métier. Ici, l’ISO 27001 fournit une boîte à outils d’activités qui assurera une protection adéquate des informations même lorsque le contexte change. L’évaluation des contrôles de sécurité, les audits internes et l’évaluation de la gestion sont des éléments clés pour le maintien et l’amélioration continue de la protection des données.

Valeur

Les entreprises sont en mesure d’établir les mécanismes de défense les plus stricts contre les actifs d’information clés. Nous aidons les clients à décider ce qu’ils doivent protéger et combien ils ont besoin grâce à une combinaison d’ISO27000 qui aide les entreprises à hiérarchiser leurs risques et actifs commerciaux, ainsi que des stratégies et des plans tactiques qui ajustent les capacités de risque de l’entreprise.